mardi 21 février 2017

Secret de lune, tome 1 : Croissant de lune de Angélique Ferreira

Résumé

« J’ai pitié de vous, Nicolas. Vous n’êtes pas heureux et ça se voit comme le nez au milieu de la figure. Un père qui a honte de votre orientation et de vos choix de carrière, une sœur qui se plaît à vous faire passer pour un idiot, et personne sur qui réellement compter. » Lorsque les routes de Nicolas Valentin Pontault et d’Iris Sélène Black se croisent, ce n’est pas l’amour qui les unit. Au contraire ! Le premier n’est qu’un jeune homme ordinaire : photographe, modèle et professeur de théâtre à Lyon, son univers bascule le jour où il perd son travail. Déterminé à ne pas se laisser abattre, il décide de saisir cette occasion pour reprendre ses études. La seconde est une jeune bibliothécaire qui tente tant bien que mal d’échapper au clan de sorcières dont elle est l’une des héritières. Traitée comme une pestiférée par les siens, Iris est fermement décidée à ne pas les laisser contrôler sa vie. Malgré ces différences, lorsque Nicolas est transformé en loup, c'est auprès de la jeune femme qu'il trouve réconfort et protection. Au même moment, une étrange série de meurtres s’abat sur la ville, et tout porte à croire que l’assassin en a désormais après eux…


Mon avis (6/10)

Croissant de lune est un roman… Particulier. Il n’est pas mauvais loin de là, je l’ai même apprécié. Cependant il faut savoir, avant de le commencer, que son début est loin d’être à la hauteur de sa fin.

Sans vouloir trop vous en dire, j’ai eu un mal fou à rentrer dans l’histoire, j’ai peiné page après page, me demandant s’il n’était pas temps d’abandonner cette chose qui ne méritait pas le nom d’histoire à son tout début. Pourquoi, me direz-vous ? Et bien… Le style est très brouillon, je n’ai pas du tout apprécié la plume de l’auteur. Elle cherchait à camper les bases de trois personnages totalement différents et pourtant tout aussi caricaturaux les uns des autres. Il n’y avait que des dialogues grandiloquent et peu croyable, des descriptions et des réflexions à n’en plus finir dans l’idée du « oui, mais non, mais quand même, mais peut-être, mais noooon je le hais ». Vous voyez, ces longs monologues internes pour savoir si l’héroïne aime bien le personnage, ces monologues qui vous donnent envie de vous enfoncer une lame chauffée à blanc dans la gorge plutôt que de continuer ? Voilà.

Mais il s’est avéré que ce n’était que le début. Disons que pendant toute la période où la vie suit son cours, ou aucun élément magique n’apparait, ce roman est fade et bien triste. Mais lorsqu’enfin on entre dans le vif du sujet, quand on découvre le monde des sorciers et la véritable identité d’Angèle et bien là, on passe à un tout autre niveau. Fini les monologues sur des sujets stupides ! Bonjour les actions, les manigances, les univers peuplé de bêtes étranges et surtout bienvenue aux personnages qui ont enfin gagné en consistance ! A partir de ce moment-là, j’ai été happé par l’histoire comme si c’était moi qui avait subi la transformation, j’ai été embrigadé derrière Angèle et Nico et j’ai presque fini par tomber sous le charme brute de ces deux-là. Honnêtement, il était temps ! Mais c’était si génial que je ne le regrette pas.

Donc comme je l’ai dit, les personnages sont en demi-teinte, durant une bonne première partie du roman, l’un comme l’autre m’ont rabattus les oreilles et m’ont donné envie de les égorgés, ils manquaient vraiment de profondeur et d’intérêt, mais par la suite ils ont trouvé … « Le feu sacré » dirons-nous ! Les personnages secondaires, par contre, sont restés fade. La petite sœur de Nico ou le maître d’Angèle m’ont paru sans intérêt et n’avait pas  vraiment de place dans cette histoire, je pense même que s’ils n’avaient pas été là ça n’aurait pas changé grand-chose.

Je dois tout de même noter une chose, de nombreuses incohérences sont présentes dans ce roman. A cause de certains événements, de nombreuses vies vont être bouleversés et pourtant rien ne semble changer dans la vie habituelle de nos protagonistes, je pense surtout à la famille de Nico, à son ami et à son appartement. Si vous avez lu ce roman, j’aimerai bien savoir comment vous expliquer que malgré ses longs mois d’absence, il n’ait aucun problème avec son propriétaire et sa famille et que personne ne s’inquiète de sa disparition…

Mais ce qui rattrape tout ça, plus que l’univers magique que met en place l’auteur, c’est son intrigue qu’elle arrive enfin à ficeler au milieu du roman qui nous accroche à ses pages. L’idée est originale et bien tournée, elle nous donne toujours envie d’en savoir plus et de supporter certains passage un peu vide de sens pour aller plus loin.

En bref, un univers sympa et une superbe intrigue qui mettent beaucoup de temps à pointer le bout de leur nez. Alors malgré l’attente, les incohérences et les personnages un peu fades, je vous invite à persévérer et à découvrir ce roman qui fût tout de même une belle surprise pour moi !


Je remercie Louve du forum Mort Sûre et l’auteure, Angélique Ferreira, pour cette découverte assez particulière ! 

lundi 20 février 2017

Cell.7, tome 1 de Kerry Drewery

Résumé 

En Grande-Bretagne, le système judiciaire a été réformé : un jury populaire décide de la peine capitale. Sept jours, sept étapes, sept cellules, des millions de téléspectateurs votant la vie ou la mort. Martha, 16 ans, est arrêtée pour meurtre et envoyée dans le couloir de la mort, cellule 1.


Mon avis (8/10)  

Je vous avoue qu’à la base je n’avais pas du tout fait attention à cette sortie. Sûrement à cause de sa couverture qui, il faut avouer, n’attire pas du tout l’œil. Donc lors de ma visite des sorties du mois suivant, je ne l’avais pas retenu, cependant lorsqu’il est passé sur NetGalley, j’ai lu avec curiosité le résumé et grand bien m’en a fait : Ce roman n’est pas passé loin du coup de cœur ! 

Cell 7, c’est l’histoire d’une jeune fille qui n’a plus rien, d’une jeune fille qu’on retrouve dans un caniveau un flingue à la main devant le cadavre d’un homme adoré de tous, d’un homme multi millionnaire. Toutes les preuves sont là, elle a l’arme du crime, elle est couverte de sang et elle a même avoué. Sauf que rien n’est jamais simple. Parce que dans ce futur-là, la justice est bien différente de la nôtre, elle est devenue une sorte de divertissement télévisuel, une émission de télé réalité. Les téléspectateurs ont 7 jours pour voter si elle est coupable ou innocente, 7 jours pour décider si elle va mourir ou non puisque la seule peine possible pour meurtre est la mort. 

Nous allons donc la suivre chaque jour dans ces différentes cellules, filmées et rediffusées sur cette chaine, on va autant assister à l’émission qu’aux pensées de la détenue, mais aussi à celle de sa conseillère. C’est une des choses que j’ai adoré : Le fait d’avoir tous ces points de vu, de voir à quel point les médias transformaient tout, dénaturaient tout.  C’est une des choses que j’ai vraiment apprécié parce que c’est une chose qui me fait peur dans notre monde, la capacité qu’à la télé de choisir ce que nous savons, la manière dont nous l’interprétons puisqu’il s’agit du seul média nous informant en masse et j’ai bien peur que peu d’entre nous savent encore faire la part des choses et choisir de s’informer plus en détail sur ce qui fait les gros titres de nos télévisions. Mais ceci est un autre débat, non ? Revenons à Cell 7.

C’est donc un roman percutant qui essaie de nous faire comprendre les dérives de notre société en associant un divertissement à un objet plus sérieux  comme la justice et la peine de mort. A plusieurs reprises et de manière plutôt subtile l’auteur réussit à donner des arguments chocs à travers les dialogues, les positions et les réactions de ses personnages.

Mais plus qu’un argumentaire, ce roman est une belle histoire, on y découvre des personnages complexes et forts qui cherchent à faire comprendre à leur système qu’il est défaillant et ceci au péril de leur vie. J’ai adoré découvrir cette jeune fille à travers ses souvenirs de sa mère, de sa voisine et même de sa vie, de ses amours passés, j’ai adoré découvrir ses motivations à travers des lettres, des discussions avec sa conseillère et même ses propres réflexions.

Au cours de ce roman, il m’ait arrivé de pleurer, parce qu’avouons que le sujet n’est pas de tout repos émotionnellement parlant, mais ce que je ne pensais faire aussi est arrivé, j’ai souri, et c’est en ça que l’auteur est exceptionnelle, elle a réussi en parlant de peine de mort, d’un système cruel et de la fin d’une jeune fille à me faire sourire, et même à me faire rire parce que malgré tous ses personnages gardent leur mordant et leur fougue, même leur envie de vivre face à la mort. 

En bref, ce roman est une perle, un argumentaire percutant sur les dérives de notre société du point de vu des émissions de télé-réalité qui s’immisce bien trop dans notre quotidien. Mais c’est aussi une histoire forte et touchante porté par des personnages émouvant et une plume magnifique qui vous fera vivre milles et une émotions, même les plus contradictoires. Je vous conseille donc ardemment cette lecture ! Mais attention, le tome 2 n’a pas encore de date de sortie. 

Je remercie NetGalley France ainsi que les éditions Hachette pour la découverte de ce roman formidable à travers ce partenariat.

Timide de Sarah Morant

Résumé : 

Discrète parce que c'est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l'affronter en face. Réservée parce qu'elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c'était passé.Aimée parce qu'il va entrer dans sa vie, et tout bouleversé tel un jeu de quille...Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu'une personne prenne la peine de le découvrir.


Mon avis (7/10) 

Timide est un roman dont la couverture m’avait fait de l’œil depuis qu’il avait été annoncé. Cette cascade de cheveux rouge et les yeux vairons ne m’ont pas laissé insensible. Mais plus encore, le résumé m’a attendri, par la personnalité que semblait présentée l’héroïne.
Donc autant dire qu’avant d’ouvrir la première page, j’étais déjà sous le charme d’Eléonore.  Par contre pour les autres personnages, c’était moins joué d’avance.  

Je vous explique : Pour moi, ce roman se divise en deux grosses parties.
La première, nous permet de découvrir Eléonore, de comprendre qui elle est, son comportement, tout en gardant beaucoup de mystère sur son passé. Mais c’est aussi ici qu’on découvre Jason. Le mauvais Jason, la mauvaise partie de sa personnalité, le goujat. Oui, j’ai détesté cette partie. J’ai enragé pendant tout le début de ce roman, je voulais le refermer et jeter ma liseuse par la fenêtre. Si si, à ce point-là. Pourquoi ? Parce que Jason a décidé que la douce et timide Eléonore serait un trophée, que la séduire serait son défi parce que chaque femme qui dit non n’est qu’un jeu, chaque femme qui lui résiste n’attend que d’être séduite. Et, bien sûr, chaque femme est utilisable et jetable après utilisation. A vomir, non ?

Alors si vous êtes comme moi, je vous demande d’insister, de résister, parce que la suite vaut vraiment le coup parce la seconde partie et l’évolution de nos protagonistes changent tout.

C’est lorsqu’un souvenir, un fantôme du passé d’Eléonore réapparait, que tout bascule. Il n’est plus question pour Jason de séduire Eléonore, il est enfin question de la comprendre, de l’amadouer et de la chérir, parce qu’elle est un trésor qu’il ne veut pas partager. Ce fantôme est un personnage que j’ai adoré découvrir et que j’ai trouvé, malgré son attitude, très attachant, très simple et finalement peut être un peu trop fade.
Parce que oui, ici, c’est bien une histoire d’amour, une histoire de triangle amoureux que vous propose Timide. C’est un passé mystérieux qui va devoir expliqué une attitude bien étrange de notre héroïne, ce qui sera donc la quête du lecteur et de Jason plutôt que du fantôme. On veut savoir ce qui lui est arrivé, ce qu’elle n’énonce qu’à demi-mot avant de se refermer, on veut comprendre cette douleur qu’elle transporte et qui l’écrase.

Alors certes, vous aurez certains passages où vous aurez envie de mettre deux baffes aux trois protagonistes qui ne savent décidément pas ce qu’ils veulent, ni s’exprimer clairement. Mais d’autres fois, et la majorité du temps, je l’espère, vous serez emporté par le récit à triple voix que nous livre Sarah Morant, qui à chaque page vous donnera envie d’en savoir plus et vous fera passer par milles émotions !

En bref, une romance qui, malgré le triangle amoureux, reste addictive et bien écrite. On ne peut s’empêcher de tourner la page pour connaître le passé trouble de notre jeune Eléonore qui a trop tendance à se cacher derrière ses cheveux roux. Ce n’est sûrement pas le livre de l’année, ni même un coup de cœur, mais c’est sympa, c’est doux et ça fait du bien au moral en cette période.


Je remercie NetGalley France et les éditions Hachette pour cette belle découverte. 

mardi 6 septembre 2016

Laisse-moi te retenir de Beth Kery




Résumé 

Francesca est dévastée : à la suite d’une terrible révélation qui a été faite sur le passé de Ian Noble, son amant s’est volatilisé. Aussi, durant six interminables mois, la jeune femme est-elle restée sans nouvelles de l’homme qu’elle aime. Lorsqu’il revient enfin, bien que son retour ravive la fiévreuse passion qui les unissait, leur relation demeure entachée par les sombres secrets que Ian persiste à dissimuler. Incapable de vivre sans lui, Francesca est résolue à le faire sortir de son silence, quitte à franchir certaines limites…







_______________________________________________

Ma note : 2/10 - Grosse Déception
_______________________________________________

Mon avis 

Je pourrais résumer ce livre en deux mots : DU SEXE. Franchement, je n'ai limite rien à en dire de plus. 

Il est vrai que c'est un peu ma faute, je ne savais pas qu'il s'agissait d'un tome 3, du coup, il y a beaucoup d'informations que je n'ai pas comprises ou simplement pas apprécier à leur juste valeur parce qu'elles tombaient comme des cheveux sur la soupe au milieu de nul part.
J'avais été intriguée par le résumé nous promettant une belle histoire de reconquête et de secrets, je m'attendais à fouiller dans le passé, à des disputes mirobolantes ou même à de longs discours énamourés mais ici tout se résumé vraiment à du sexe. 
C'est un roman érotique pur qui m'a laissé assez froide. 
Comprenez bien : Le couple se dispute ? Avant que ça s'envenime on règle ça par du sexe ! Le couple veut se retrouver ? Du sexe. Le couple cherche des réponses : Du sexe. Le couple veut réapprendre à s'apprivoiser ? DU SEXE.
Toujours du sexe, toutes les deux pages. C'est donc assez vite ennuyant et pour ma part j'en ai eu assez très vite.

Cependant j'ai continué ma lecture, déjà parce qu'il s'agissait d'un partenariat, mais surtout parce que le "soi-disant" secret de Ian qu'on découvre assez vite aurait pu nous mener vers une histoire assez intéressante, pour comprendre les agissement de son père et le passé assez chaotique de sa mère. L'auteur n'a pourtant pas  vraiment développé ce côté de l'intrigue préférant nous remettre une couche de scènes érotiques. 
Il faut quand même avouer qu'elle a essayé de rendre cela intriguant en insérant un tiers personnage qui espionne notre héroïne et qui lui veut bien du mal même si tout ce qu'elle fait l'excite tout le temps, donc vous aurez le droit à de supers scènes de masturbations. (Oui encore du sexe, je vous l'ai dit, c'était TOUT le temps).

Le personnage de Francesca avait bien commencé pour moi, il s'agissait d'une femme brisée par l'abandon du jour au lendemain de son fiance, de son âme soeur, qui reprend pied peu à peu et aide même la famille de ce dernier dans un moment critique pour leur entreprise. C'était un personnage complexe et intéressant jusqu'au retour de Ian. A partir de ce moment là, je l'ai trouvé bien fade, elle ne pensait plus qu'avec ses hormones, ne pensait plus qu'au sexe ou à Ian et se laisse marcher dessus avec beaucoup trop de facilité. Je comprend son besoin de récupérer l'homme qu'elle aime et donc de s'abaisser parfois plus bas qu'elle ne le devrait à cette fin mais j'ai trouvé qu'elle acceptait trop et trop rapidement pour que ce soit concevable.
Ian est aussi un personnage assez étrange, j'ai accepté, avec un peu de mal certes, son obsession pour son père, je pense qu'il me manqua des éléments des tomes précédents pour vraiment le comprendre. J'ai aussi accepté qu'il ait tout quitté sans un mot pour suivre cette obsession aussi étrange soit elle. J'accepte aussi qu'il soit revenu croyant la femme qu'il aimait en danger.
Par contre, je ne comprend plus trop le personnage à partir de là. Il revient, bien, il règle ses affaires, soit, il règle le danger pour sa demoiselle en détresse, super ! Il lui dit tout, ok. MAIS là, il s'en va à nouveau, sans l'emmener, sans lui expliquer. Il est censé l'aimer non ? Après avoir détruit quelqu'un qu'on aime en l'abandonnant, on ne recommence pas 2 semaines après l'avoir retrouvé non ? Je ne comprend pas, ça ne me semble pas acceptable. Certes il a son obsession, mais une fois expliqué à sa chère et tendre qui l'accepte comme ça et qui lui propose de venir, alors que l'un comme l'autre souffre milles morts de leur séparation, pourquoi ne pas l'emmener ? Même dans un hotel dans le coin ? Il est riche à millions après tout !

En bref, ce roman est une grosse déception pour moi. L'érotisme prend le pas sur l'histoire, laissant trop de place à la multitudes de scènes de sexe et trop peu pour l'intrigue, les secrets ou la romance. De plus l'auteur transforme petit à petit ses personnages les rendant peu concevable voire même totalement différent de leur personnalité. On ne les comprend, on ne les accepte pas, de ce fait leur histoire nous passe au dessus de la tête et le sexe qui en découle en vient presque à nous en dégoûter. 

Je remercie Louve du forum Mort Sûre ainsi que les éditions J'ai lu pour ce partenariat. 

vendredi 2 septembre 2016

Le Pick me a Book de Ferilou & Rinne #8 - Septembre 2016

Image emprunté a Sous-ma-Couverture
Le Pick Me a Book (PMB) de Ferilou & Rinne n'est pas un concept révolutionnaire, il s'agit simplement d'un mélange de plusieurs challenges que j'ai refait à ma sauce, les challenges concernés sont donc :

Donc c'est un challenge en binôme que je fais avec Rinne.
Il consiste à choisir trois livres dans la PAL de l'autre, chaque mois, et on doit ensuite en lire au moins un.
Le choix doit suivre trois règles :
 - Le premier livre doit être une suite de saga. 
 - Le second livre doit être un livre qu'on a déjà lu et qu'on veut faire découvrir à l'autre parce qu'on l'a adoré !
 - Le troisième doit être un livre qui nous fait de l'oeil et qu'on veut faire tester à l'autre d'abord.

J'ai donc choisi trois livres pour Rinne que voici :

Dans le thème de la romance ! 



La fierté des soeurs Cynster T2 : Précieuse Eliza de Stéphanie Laurens
Ca commence à être dur de trouver des suites de saga mais je sais que celle-ci tentait bien Rinne, donc ça lui fera peut être plaisir ! :D



Lucky Harbor, T3 : Eperdument de  Jill Shalvis
Parce que ce tome là est vraiiiiiment meilleur que le 2ème, ça reste un de mes préférés de la saga, alors j'espère qu'il te plaira :)



Le Club, T1 : Flirt de Lauren Rowe
Alors celui-ci, il est à moitié dans ma PAL, à moitié pas, il me donne envie certains jours, d'autres non, donc tu seras celle qui me décidera ! 


J'espère que ma sélection lui plaira !

Vous trouverez son choix, pour moi, sur son blog